Répondre à : COMPTE RENDU VTT 2022

#2305 CITER
Nicolas
Participant

    6h45 – Un SMS de Céline : « Il pleut à Veauche ! 😱 ».

    Pour ma part, je n’avais pas ouvert les volets car, la veille, j’avais reçu un SMS de Damien : « Quelle que soit la météo on tente le coup, le matin devrait être bon selon Météo France mais il ne faudra pas traîner ; après on improvisera… ». Par conséquent, pluie ou pas, avec Damien, pas d’excuses valables… Mais samedi, les cieux étaient avec nous et la petite pluie s’arrêta vers 7h30. 😊

    Après deux années de pause, malgré les températures fraîches et le temps maussade de ce samedi matin, l’une des plus grandes manifestions cycliste de Hte-Loire était de retour : la Ronde Monistrolienne.  En ces temps de sobriété énergétique, comme pour la Golénoise, j’avais émis l’idée de se rendre à Monistrol en VTT. Un petit challenge pour pimenter cette fin saison : la sortie à trois chiffres !

    7h45 – Damien est déjà arrivé, puis Céline et Jean-Jacques, 7h56 on démarre – 4 minutes d’avance sur le timing serré car les inscriptions pour le 60 km se terminent à 10h00.

    Une bonne descente et on récupère les chemins pour rejoindre Monistrol : St Didier en Velay, La Séauve sur Semène (on passe d’ailleurs devant le gîte où Anthony avait séjourné en 2020) / la montée à Salgotier et à 9h30 on arrive à Monistrol – les terres de Jordan Sarrou – sur le site du Mazel à la salle de la Capitelle.

    14 Juillet 2015 – Jordan Sarrou, parrain de la Ronde Monistrolienne

     

    Il y a du monde pour ce retour, les vélocistes locaux sont présents avec de beaux vélos, le photographe officiel, les chaudières fument, 80 bénévoles sont mobilisés pour l’occasion (le club comporte une quarantaine de licenciés)… l’ambiance des grands jours.

    Aux inscriptions on retrouve Lionel, le secrétaire du CC Monistrol, avec qui on a déjà partagé quelques sorties longues à la journée, notamment son baptême de 200km le 8 mai 2021 : « La victoire des alliés » ! Avec un petit sourire taquin, il me dit : « Ah, vous êtes venu·e·s en vélo… ». Le café est le bienvenu, ainsi que les brioches et les dattes « bio » car mine de rien on a déjà 20 km dans les pattes. Nous ne pourrons pas saluer Patrice (le Président) car il doit rebaliser, des c… ont enlevé le balisage sur plusieurs portions du parcours.

    10h00 – On attaque le parcours de la Ronde, les chemins sont sablonneux et ce nouveau parcours est bien tracé (merci Patrice !), plutôt roulant, ludique, des montées pas trop cassantes, des sous-bois, quelques singles…. le pied ! 👌 J’adore !

    On se rapproche du village de Lichemialle et du premier ravitaillement où l’on retrouve Yannick, avec qui on avait fait le BRM du Puy (en Off) en juillet 2021. D’ailleurs on espère le retrouver sur les BRM de la Squadra en 2023, en tout cas l’invitation est lancée. Une petite averse s’invite aussi, on s’abrite sous un barnum, saucisson, fromage chocolat, banane. On est prêt à repartir et cette fois encore les cieux sont avec nous, on redémarre et la pluie s’arrête !

    Le parcours emprunte des chemins que je connais bien ; ça monte, ça descend ça use mais on se fait plaisir. De plus ce parcours offre des beaux points de vue sur la région : les sucs Yssingelais, le Mézenc au loin, les gorges de la Loire…

    Deuxième ravitaillement, une bonne ambiance règne sur ce ravito. Mimile, un des bénévoles, fait office d’animateur et nous raconte des anecdotes… Il propose à Céline des ananas secs ; d’habitude ils sont réservés aux dames, mais tout le monde aura droit aux ananas (venus en hélicoptère – d’après Mimile). Une petite photo et c’est reparti…

    Lors d’une bifurcation, on aurait pu choisir le 48km, mais Céline est catégorique « Je suis venue pour faire le grand parcours ! ».  Les choses se corsent, le parcours est plus technique, on plonge sur les gorges du Lignon pour rejoindre le petit village de Pont-de-Lignon et son fameux viaduc (qui relie Monistrol à Saint Maurice de Lignon), la Loire est toute proche ainsi que le village de Confolent*.

    Trois – quatre kilomètres de montée et on arrive au troisième ravitaillement… dans la villa d’un des bénévoles (dans son garage). Nous sommes les derniers et ils sont en train de ranger, pas de soucis nous auront droit à notre collation (saucisson, bananes oranges, fruits sec, chocolat, boissons…). Cependant une petite remarque aurait dû nous mettre la puce à l’oreille « mangez bien, prenez des forces, vous en aurez besoin… ». Là encore l’accueil est chaleureux et convivial, les bénévoles nous racontent des anecdotes. Apparemment Céline est la seule féminine en vélo musculaire sur le grand parcours (et ils ne savent pas qu’elle est venue en VTT depuis Saint Just Malmont), du coup une petite photo pour le site du CC Monistrol, mais il faut repartir.

    Samedi 1er Octobre 2022 – 13ème ronde Monistrolienne.

     

    Pour reprendre le parcours, on traverse le jardin à vélo et on plonge dans les gorges de la Loire. La Loire sauvage est magnifique, Jean-Jacques prend une photo mais voilà une surprise nous attend, une rapiole comme vous dites à la Squadra. J’ai l’impression d’être en apnée, le cardio s’affole… Je suis bien obligé de mettre pied à terre, alors que Damien et Céline s’envolent.

    Le village de Basset, nous longeons la Loire, on doit être au point le plus bas du parcours (350 m) et, d’après la trace, il doit nous rester une belle montée de 6 km. La pente est régulière mais j’ai du mal à digérer cette fameuse rapiole. Du coup je me réhydrate régulièrement et je gère, je gère et la forme revient assez rapidement.

    15h25 – Retour à la salle de la Capitelle, on n’a pas trainé pour faire les 62 km, mais la foule a disparu, les bénévoles s’affairent à ranger le matériel, les tables… « Il ne reste pas grand-chose, pas sûr que l’on puisse vous servir votre plateau repas ». On retrouve Lionel « Non, c’est bon je m’occupe d’eux », ouf sauvé !

    Ce plateau repas (pomme de terre / saucisse / sarasson et compote) nous a bien retapé·e·s… bien plus efficace qu’un tube de Gel ! Nous voilà reparti·e·s pour la dernière étape, on emprunte un parcours différent que celui de l’aller, mais toujours dans les chemins. Il nous reste encore 25 km et 600 m de D+ mais 25 km de plaisir, on savoure.

    18h05 – Retour au point de départ, nous avons tou·te·s un grand sourire et le sentiment d’avoir vécu une journée exceptionnelle !

    Comme il est de coutume avant de se quitter, une boisson gazeuse avec deux chips… « Au fait, la semaine prochaine, il pourrait y avoir une fenêtre ensoleillée. On se rappelle ». Sûrement une autre belle histoire à écrire ! 😉

    Merci à mes coéquipier·e·s,

    Nicolas

    * Le raid pédestre Beaux – Firminy passe par Confolent – Dimanche 20 novembre 2022 🤔