Répondre à : Compte rendu vélo de route

#2142 CITER
michel.gagnard
Participant
    Joelle a écrit

    Le temps était au beau cet après-midi. Ce sont 20 cyclos qui étaient au départ devant l’église parmi un troupeau de mobylettes bleues en goguette. Nico nous a rejoint depuis ses montagnes pour faire un bout de chemin avant de s’arrêter à Rontalon.

    Gilou avait décidé d’emmener les roulecool à la Croix Trévingt, parcours prévu sur la journée. Mais le brouillard matinal nous a dissuadés d’entreprendre la traversée de la plaine. Il n’y a pas urgence, nous avons certainement encore le temps de faire cette sortie avant la vraie mauvaise saison pour les cyclos. Mais Jean-Luc qui n’avait pas vu le message était au RDV. La plupart des autres avait mangé des pâtes au petit dej en prévision de la journée qui les attendait. De vrais Squadra déjà ! sauf peut-être un (que je ne nommerai pas) qui, en voyant le temps à 7h, s’est recouché !

    Mais ils n’ont pas été déçus par le parcours de l’après-midi, sous le soleil, tracé par Gilou : Chambost, la Croix Mazieux, St Forgeux, La Ronzière, Villechenève et retour par Chambost, pour rentrer en douceur. 80 km  et 1050m de dénivelé que tous ont avalés sans problème même pour Jean-Luc qui a commencé de rouler au mois de juin. Un avant goût de la Croix Trévingt. Un grand bravo à tous !

    On aurait presque pu se croiser si vous étiez partis du matin.

    Hier 24/09/2022 était une très belle journée pour une AAa, entendez une « Arbresle Amplepuis améliorée ». En effet, comme l’AA tout court est somme toute assez courte et pas tant bosselée, je l’ai quelque peu remaniée pour la faire passer de 51 à 57 km et de 1700 m D+ à 2500 m D+.

    On (Gilles Revol et moi) prend donc le train à Amplepuis à 6h17, on arrive à l’Arbresle à 6h50 et on commence à trottiner. L’amélioration en question consistait, entre autres, à abandonner le mont Popey pour le plus majestueux crêt d’Arjoux ; c’était la première fois que je montais sur cette pyramide et je peux vous assurer que, tout droit dans le pentu, le sentier final fait mal : 200 m de D+ en 500 m de distance soit une moyenne de 40%.

    Redescente à la croix Murier puis remontée à la croix des Humbert, passage bien connu des BRmistes de Feurs. Là, on abandonne les terres inconnues et retrouve le terrain connu.

    Après avoir escaladé le Crépier et la tour Matagrin, on arrive à la maison où un bon ravito nous attend.

    Redescente digestive à Tarare pour remonter au mont Girin pour redescendre au Chaboud pour remonter aux éoliennes pour redescendre à Amplepuis. Le but était d’arriver à la voiture 10h après être descendus du train… on a 3 minutes d’avance, 57.1 km au GPS de Gilles.

    Etat correct à l’arrivée ; le but était aussi de ne pas arriver fracassés, car dans maintenant moins de 2 semaines, quelque chose de bien pire nous attend…